Wisteria Lane

ou comment utiliser la fleur de glycine, et pas qu'en cuisine !

Wisteria Lane

600 600 The Chatterbox Club

Unsplash my life through a lens

 

 

Je suis sûre que vous n’avez pas oublié Wisteria Lane et ses desperate housewives. Aujourd’hui, je fais ma Bree Van de Kamp (comprendre « parfaite-maîtresse-de-maison ») … et vous propose un tour d’horizon de ce que nous pouvons faire avec des fleurs de glycine, autrement appelée WISTERIA.

 

 

Attention, article destiné aux curieuses et fines gourmettes. Equipez-vous de papier, crayon et patience. Si vous n’avez aucun des trois, passez votre chemin 😉

Bienvenue à Wisteria Lane

En Avril, Mai et parfois en seconde floraison en plein été, les spectaculaires et généreuses grappes de glycine s’accompagnent d’une irrésistible odeur de miel. Rien de tel pour nous faire rêver et imaginer tout ce qui pourrait être fait avec ces fleurs à profusion.

Pourquoi je me suis intéressée à ce sujet et écrit cet article ?  parce qu’il se trouve que j’en ai une glycine magnifique dans mon jardin, mais je déplore le fait que ça ne dure pas très longtemps. Je voulais prolonger ce plaisir un peu plus longtemps. Je vous livre les résultats de toutes mes recherches et expérimentations.

Bien sûr, je ne savais pas que la glycine se disait Wisteria en anglais quand j’ai commencé à regarder cette série des Desperate Housewives il y a des années déjà. En fait, je ne l’ai découvert que récemment. On apprend à tout âge !

À l’époque déjà, je m’étais attachée à ces héroïnes du quotidien, bien qu’avouons-le, même si chacune avait sa personnalité à laquelle on devait pouvoir s’identifier malgré le grossissement du trait, leurs conditions de vie ultra privilégiées et les rebondissements parfois ubuesques de leurs aventures m’ont parfois éloignée de quelques épisodes, notamment à la fin.

Je garde pourtant en mémoire et en référence culturelle, la maniaquerie de Bree qui veut tout contrôler et faire tout parfaitement (ce qui rejoindra peut-être un jour un post sur le syndrome-de-la-bonne-élève dont je suis atteinte depuis l’enfance, mais je me soigne…). Je garde également en mémoire la légèreté et la spontanéité de Gaby, son côté gamine qui agit avant de réfléchir, ça m’a toujours amusée.

Bref, revenons à nos fleurs. Que ferait Gaby ? un bain parfumé sans doute. Et Bree ? ça se passerait plus dans la cuisine…

 

Voyons comment on peut les manger, les boire, les conserver et puis qu’elles continuent de nous délivrer leur délicieux parfum encore quelques mois !

À MANGER

J’ai toujours entendu dire que la glycine était toxique et pourtant, depuis l’enfance, dans ma famille, on prépare des beignets de fleurs d’acacia qui sont pourtant de la même famille. En creusant un peu, j’ai vite découvert que seules les tiges et feuilles de glycine ne sont pas consommables, mais que les fleurs le sont bel et bien !

J’ai donc entrepris d’en prélever un plein saladier.

manger des fleurs de glycine

En salade, crues, pour faire joli !

 

Les fleurs de glycine peuvent être ajoutées aussi bien aux préparations salées que sucrées, crues, à saupoudrer sur une salade, comme sur cette photo,

 

 

ou cuites, comme nous le propose Taste of Beirut, blog spécialisé en recettes du bassin méditerranéen, simplement en salade avec des carottes cuites :

  • 5 à 6 grappes de fleurs (dont on retire toujours les tiges bien sûr)
  • 4 carottes, bouillies ou cuites à la vapeur puis tronçonnées en biais
  • Quelques fèves ou petits pois anglais (ceux un peu sucrés)
  • Assaisonner avec une vinaigrette légère ou sucrée au balsamique.

À la manière asiatique

Chinois et Japonais les consomment en légumes, cuites à la vapeur après les avoir recouvertes de farine de riz (cuisson ultra rapide de 4mn en autocuiseur). On les plonge ensuite dans une sauce à base de sucre + vinaigre de riz + sauce soja + huile de sésame (ou dans une sauce soja sucrée Kikkoman du commerce bio, ça le fait aussi !)

En rouleaux de printemps

Eric Orr nous livre également sa recette de rouleaux de printemps aux fleurs de glycine ici. Je n’ai pas gouté, mais comme je suis devenue la spécialiste des recettes de rouleaux de printemps (j’ai suivi un atelier cuisine sur le sujet, si si !) et d’autres saisons également, ça ne saurait tarder…

 

 En dessert

Elles s’accordent très bien avec les desserts à base de noix. Si vous préparez des financiers ou des tuiles, mettez de l’huile de noix dans la préparation et pensez à parsemer des fleurs de glycines à la fin !

En confiture

Elles peuvent parfumer des confitures ou des pâtes de fruits.

En beignets bien sûr

Pas très light, il faut bien le reconnaître, mais c’est cette recette que je cherchais à faire et que j’ai adaptée en version japonisante avec une pâte à tempura plutôt qu’une pâte à beignets classique (pas de lait dans cette recette).

Pour 6 personnes :

  • 125 g de farine
  • 50 g de maïzena (ou fécule de pommes de terre ou de riz)
  • 250 à 300 g d’eau froide
  • 1 oeuf
  • 1/2 sachet de levure chimique ou 1 c. à café de bicarbonate de soude alimentaire 1 pincée de sel
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • du sucre glace pour la fin

Battre l’oeuf et l’eau, verser sur le mélange farine+fécule+levure+sucre+sel. Lisser au fouet ou au batteur jusqu’à ce que la pâte soit lisse et fluide.
Détacher toutes les fleurs en grappe des tiges (qui ne doivent pas être consommées) et incorporer les fleurs à la pâte.
Reconstituer des petits paquets de fleurs liées par la pâte et les plonger dans l’huile de friture.
La cuisson est très rapide. On peut placer une assiette au four à 100° pour maintenir les premiers tempuras le temps de finir la préparation.
À la fin, saupoudrer de sucre glace.

Et voici mon ying-yang de fleurs de glycine ! Bon appétit !

Sirop de fleurs de glycine pour pancakes

Cela ressemble un peu au sirop d’érable. Voici, une recette pour 700 ml de sirop de fleurs de glycine :

  • 85 g de fleurs de glycine égrappées (sans tige)
  • 500 g de sucre en poudre
  • 500 ml d’eau froide

Mettre le sucre dans une casserole avec l’eau.

Chauffer le mélange jusqu’à ce que le sucre soit entièrement dissous et porter à ébullition pendant 5 minutes.

Retirer du feu et laisser refroidir jusqu’à ce que la casserole soit seulement tiède (on doit pouvoir l’attraper à mains nues).

Incorporer les fleurs délicatement, couvrir et laisser la préparation pendant 48h. Ensuite, tamiser et verser le sirop obtenu dans des bouteilles stérilisées.

À déguster sur des pancakes le dimanche au soleil.

Et même en bonbon !

Cuisine en Folie nous guide en pas à pas pour faire des fleurs de glycine givrées ici, juste en trempant les fleurs une à une dans le blanc d’oeuf puis dans le sucre en poudre et en laissant sécher tranquillement sur du papier cuisson.


À BOIRE

Pour parfumer son thé vert (acheté en vrac)

Faîtes sécher les fleurs de glycine au four à micro-ondes, au fer à repasser entre deux feuilles de papier absorbant puis 24h sous presse, ou au four traditionnel à 100° le temps qu’il faut. La durée dépend de votre quantité de fleurs. Surveillez les. Incorporez en quelques unes ensuite dans votre préparation de thé vert.

Boire brûlant ou carrément glacé !

Supplément pour les patientes et manuelles :

Enfin, préparez, pourquoi pas, des petits cadeaux à vos ami(e)s pour les épater, en suivant le DIY de Atelier Fleur de Mai. Je vous avais prévenues… à fond Bree Van de Kamp ! 😉

En «infused water»  pour se rafraîchir l’été

Cette fois, c’est Scarlett du blog « 22 v’la Scarlett » qui m’a donné l’idée de cette eau aromatisée : on met quelques fleurs de glycine avec de la menthe, ou du melon, ou quelques framboises, ou les 3 à la fois, on laisse infuser 24h au frigo, on filtre et on ajoute quelques glaçons ! Puis, une paille, une chaise longue, un bouquin… comment ça, je suis exigeante ?!


POURQUOI PAS EN PARFUM

J’ai essayé de les faire sécher pour en faire des variantes type pot-pourri, sachets pour parfumer un dressing, etc.. mais je n’ai pas été très convaincue par le résultat.

En revanche, pour les jusqu’au-boutistes, en suivant les explications très claires d’Audrey, il est facile d’en faire des bougies parfumées.

Et si cela ne vous semble pas assez parfumé encore, il suffit d’ajouter quelques gouttes de cette fragrance achetée chez Terre de Bougies.

Sachez que le parfum de glycine se marie bien à la fleur d’oranger et à la fleur de jasmin. Voire même à la cannelle.

En continuant dans l’olfactif, je ne pouvais pas omettre de vous parler de DIPTYQUE, la célèbre marque de bougies, qui a réalisé une eau de toilette à la fleur de glycine (pour se l’offrir, c’est ici).

Enfin, finissons par le meilleur, pour un moment de relaxation, quelques gouttes d’huile de glycine dans un bain ou à brûler dans un brûle-parfum, apaise et tranquillise. D’après mon herboriste, cela aide à la concentration dans le travail et les études. On ne va pas se priver !


DU PLAISIR ENCORE QUELQUES MOIS

Avouez ! C’est dommage que cette abondance de fleurs ne dure que peu de temps et qu’il faille se goinfrer littéralement de beignets, juste au moment où on voudrait perdre les 3kg en trop, gentils souvenirs des empiffrades de cet hiver. Et puis, comme c’est bon, pourquoi ne pas faire durer un peu le plaisir encore quelques mois ?

Ne craignez pas de congeler vos fleurs de glycine (pas trop ouvertes), en pensant à dater les sachets. Vraiment, ce n’est pas un gros travail.

J’espère que cette quête de sens autour de la fleur de glycine, qu’elle soit violette ou blanche, vous a mis l’eau à la bouche et des envies pour la prochaine floraison.

Si vous n’avez jamais rien tenté avec cette fleur, lancez-vous et faîtes-moi un retour de votre expérience. Je suis curieuse de savoir ce que vous en aurez pensé. Bien sûr, si vous en avez d’autres idées d’utilisation… je suis preneuse également !

Je peux vous dire que j’ai ramé et passé un temps déraisonnablement fou pour trouver toutes ces infos. Pas certaine de le refaire un jour sur un autre sujet, alors profitez, c’est cadeau.

Sources : Gerbeaud / Plantes et Jardins / lemanger.fr / eatweeds / wildedible / Asian Recipe / Taste of Beirut / Forageporage / Cuisine en Folie / Terre de Bougies / Diptyque Paris / 22 v’la Scarlett /

Crédit photo principale titre article : Unsplash / my life through a lens

Je partage

Je tweet

J’épingle

Je mail

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
MarieCarolineElo Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Elo
Invité
Elo
J’ai testé suite à une de tes photos IG les beignets, et ben, j’ai pas été hyper fan…Mais je crois que mes fleurs étaient un peu passées. .. Mais je vais voir pour marauder quelques fleurs restantes et j’ai envie de tester le rouleau de printemps et /ou le thé vert ! Ton article est une mine d’envie !!
Marie
Invité
Et bien, j’étais loin de penser que ces fleurs, en plus d’être jolies, étaient aussi utilisables en cuisine et toutes ces recettes me font bien envie 🙂
Merci Caroline pour ces précieuses infos !

Tags

Donec eget Praesent et, diam Nullam tempus ut odio