De retour au monde

De retour au monde

747 747 The Chatterbox Club

New Year new start !
Voilà 3 ans que je n’ai rien écrit, hormis des mails de boulot et à l’occasion quelques notes dans mon téléphone.
Mon dernier passage dans ce blog remonte à … trèèèèès loin !

Flashback.

En juin 2018, j’écrivais « on fait du mieux qu’on peut ». J’essayais de conjurer le mauvais sort en ne le gardant pas pour moi. Partager avec d’autres un événement qui nous bouscule permet de l’exposer au grand jour, mettre de la lumière dessus et parfois la lumière soigne. Warning warning ! les lignes qui suivent ne sont pas drôlissimes mais persévérez et vous serez récompensés !

Les semaines ont passé et j’ai bien vu que, cette fois, la lumière ne guérirait pas. J’ai bien compris que la cata allait arriver, même si rétrospectivement je ne voulais pas m’y résoudre. Une forme de déni de façade, mais dans le fond… on sait qu’on va boire la tasse.

En juillet 2018, à pédaler à contre sens pour résister, je me perdais à faire, faire et encore faire. N’importe quoi mais faire quelque chose. J’essayais de sauver les meubles en m’immergeant dans d’innombrables tâches et podcasts à écouter pour rédiger un bel article bien développé, en mode mine de rien.

Puis, pour la rentrée de septembre 2018, je suis revenue avec « go small, parce que nos journées n’ont que 24h »  et surtout parce que je savais bien que le blog n’allait plus être une priorité dans les mois à venir et qu’il me serait difficile de venir papoter par ici avec légèreté. J’avais besoin de dire, à ma manière, que la rentrée démarrait trop vite, que tout m’échappait et que vraiment, il était temps de R.A.L.E.N.T.I.R.

Evidemment, quoi d’autre que cette glissade trop rapide vers la fin cherchais-je surtout à faire ralentir ? Ça n’est pas arrivé. Ça n’a pas ralenti. Malgré tous mes efforts, mes prières, ma présence à ses côtés et mon absence du boulot et du blog, le 1er novembre 2018, pardon de revenir sur cet épisode, mon papa est parti. Et mon corps tout entier s’est arrêté là, sidéré par ce départ précipité, explosé en menus morceaux.

On peut dire que j’ai soigné mon empreinte carbone depuis 3 ans !

La pollution invisible que représente les réseaux sociaux et en particulier les vidéos mises en ligne est juste dingue. Difficile d’avoir des chiffres exacts, ne me les demandez pas, les chiffres ne sont pas mes copains. J’ai lu qu’on parle de 1% des émissions mondiales, je ne sais même pas ce que ça veut dire ! Pourtant, je sais que ce n’est pas terrible. Alors, il est au moins une satisfaction que je peux retirer de cette sobriété numérique, j’ai beaucoup moins pollué. C’est déjà ça !

 

Nous voilà en janvier 2022

…et je récupère depuis quelques mois peu à peu l’énergie d’être de retour au monde. Pour autant, je me suis demandée si ça valait encore la peine d’écrire ici, si cette parenthèse numérique était bien nécessaire, si ça ne me replongera pas trop en arrière de repartir là où j’ai tout laissé en plan. Les blogs ne sont-ils pas morts en 2018 eux aussi ? Tout bouge si vite, 3 ans c’est une éternité. Je procrastinais, peur de ne plus savoir, de ne plus en être capable, d’être dépassée, et pour dire quoi ?

Et puis ce matin, déclic.

J’ai ouvert mes mails, je venais de recevoir la newsletter de ONE MINUTE PROJECT , intitulée « si vous ne savez pas vers où aller cette année ».

Et vous savez quoi ?

Ça m’a parlé.

Le titre, le contenu, les liens, tout m’a parlé.

Je me suis demandée à quand remontait la dernière newsletter ONE MINUTE que j’ai reçue parce que dans mon esprit, il me semblait bien que ça remontait à un certain temps.

Recherche rapide dans ma boite mails : 30 janvier 2019 !

Que s’est-il passé ??? Il semble que ONE MINUTE PROJECT soit passé dans la même faille temporelle que moi, en se donnant 3 ans de lenteur et d’absence !

Des moments en creux, des livres de cuisine et de crusine épluchés, des heures d’écoute de podcasts bourdonnant dans mes oreilles, des soirées de lectures à m’user les yeux, des moments de méditation divins, des exercices de cohérence cardiaque tranquillisants, des séances de yoga doux, fort, vital, des stages d’initiation à la naturopathie, à l’intuition, des rencontres initiatiques de sorcières modernes , j’ai fait tout cela lentement pendant tout ce temps. Et ça n’est pas rien.

 

Tout fait sens un jour

Sans en avoir la certitude au départ, tout fait sens un jour et finit par constituer un socle solide cohérent, alors qu’on ne savait pas où on allait. Un jour arrive sans prévenir l’envie de remettre de la respiration, d’ouvrir grand les fenêtres, et de laisser la lumière entrer.

Le jour se lève, pourquoi maintenant, vient toujours un maintenant, une étincelle, une phrase, une newsletter, et l’énergie d’avant est de retour.

Alors, voilà, The Chatterbox Club sort de son hibernation et je me remets à la table d’écriture, moi aussi ! Je vais devoir assumer de re-polluer un peu l’espace numérique, mais me garde bien de ne poster aucune vidéo ni d’ouvrir une chaine YouTube. 

Et malgré tous ces changements et bousculades liés à un certain Covid (pardon, je ne parviens pas à le mettre au féminin, pour moi c’est UN virus donc LE Covid), qui a ralenti le monde en supplément de mon propre ralentissement, j’observe que … la vie est la même ! 

 

2022 sera-t-elle meilleure que 2021,

et dans mon cas que 2020, 2019 et 2018 aussi ?

Qui sait ça ? Tout peut être tellement positif avec un autre regard.

Telle une assiette ébréchée et soulignée d’or* pour rafistoler ses blessures, la cicatrice est encore bien visible mais l’esprit du Kintsugi* aura sans doute réussi en me rendre à nouveau utile au monde.

Les leçons de la vie.

Tomber 7 fois, se relever 8.

Back to reality ? Le chat s’est laissé aller sur les rideaux du salon qui trainent trop par terre parce que j’ai eu la flemme de faire des ourlets. Merci la vie de me rappeler que tu restes la même !

Je vous laisse, j’ai du travail 😉

 

Une belle, belle, belle année 2022 à vous et,

quoi que vous ayez traversé ses dernières années, je vous souhaite de réussir à assembler les pièces du puzzle de votre vie !!!

 

 

  • en photo, assiette Kintsugi – Seletti

https://www.seletti.it/eu/catalog/product/view/id/2658/s/kintsugi-br-soup-plate-2658/

  • en lecture, Kintsugi – L’art de la résilience – de Céline Santini, aux éditions FIRST

https://esprit-kintsugi.com/extraits-du-livre-kintsugi/

  • lien vers la newsletter ONE MINUTE PROJECT

https://oneminuteproject.com/one-minute-ideas/si-vous-ne-savez-pas-vers-ou-aller-cette-annee

 

 

Je partage

Je tweet

J’épingle

Je mail

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gabrielle.mpe
Gabrielle.mpe
4 mois il y a

Quel bonheur de te revoir sur la Chatterbox et de te lire à nouveau !

Tags

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x