Les 6 meilleurs Podcasts de KeumsNEW 

Parce qu'ils le valent bien...

Les 6 meilleurs Podcasts de KeumsNEW 

500 500 The Chatterbox Club

 

 

S’il est bien un domaine dans lequel les femmes ont pris une véritable avance, c’est l’univers du PODCAST.
Pourquoi le podcast est-il devenu la nouvelle aire de jeux des femmes ?

Certainement parce que, comme nous nous en faisions la remarque entre amies, c’est un media facile d’accès, gratuit, sans investissement trop couteux, qui se prête particulièrement à l’intime, à l’empathie, des valeurs plutôt féminines. Enfin, et peut-être surtout, les femmes se permettent-elles d’investir le podcast parce que c’est un terrain à défricher et qu’elles n’ont pas à obtenir l’aval d’une autorité masculine pour cela, ce qui enlève déjà quelques freins.

UN AN APRÈS…

Il y a tout pile un an, j’avais partagé ici mes 5 découvertes podcasts … exclusivement des éditions féminines. Et à l’époque, je ne m’étais pas posé la question du genre… J’en avais écoutés beaucoup des podcasts, mais les sujets, le ton, les contenus qui me touchaient étaient féminins et puis c’est tout.

Cette année, les choses ont peut-être évolué en ce qui me concerne.

Le nouveau #féminisme, mot phare de 2017-2018, porté par les mouvements #balancetonporc #metoo a mis le feu aux poudres. Sinon au coeur de toutes les conversations, du moins à l’esprit de chacun et chacune, toutes générations confondues, le féminisme s’est refait une santé et s’est émancipé de ses encombrants et négatifs auxiliaires que sont la « violence », la « domination » et le « sexisme ».

Avec les tee-shirts «WE SHOULD ALL BE FEMINISTS» de Dior, la mode s’est emparé du phénomène et l’a normalisé. Plus aucune femme n’a aujourd’hui honte de dire qu’elle est féministe, et il ne viendrait à personne l’idée de l’en dissuader. Les femmes ont fait un grand pas en avant.

LA QUESTION DES FEMMES

Si la question des femmes (leurs droits, leur voix, leurs chances, leur place, leur rôle) se posent dans nos sociétés, je me suis demandée ce que les hommes aimaient à raconter et faire découvrir via les podcasts (en déhors des podcasts politiques, sportifs ou geek qui font la part belle à la gente masculine).

Le podcast masculin est-il plus subversif, poignant ou trash que le podcast féminin ? ou est-ce le contraire ? y a-t-il des différences de ton, de fond, entre ces deux espèces ?

LA RÉPONSE DES HOMMES

C’est donc à la recherche de podcasts exclusivement de mecs (mais souvent soutenus par une caution féminine sous la forme d’une invitée ou d’une rubriqueuse) que je me suis lancée depuis quelques semaines. Je me propose de vous partager mes découvertes à nouveau, cette année dans la version #themtoo 😉

Un petit nouveau dans le panorama.
En toute simplicité et avec une grande humilité (et dérision) masculine, Cyrus et Tom auto-érigent « LE MEILLEUR PODCAST » en meilleur podcast entre tous, dont acte !

L’objectif est de nous faire découvrir le meilleur de tout. Les deux premiers épisodes me semblent relever le défi haut la main… avec une parole libre, un ton léger, souvent drôle, et des experts (ou presque) affutés. Le temps d’écoute n’est ni trop long (on ne se lasse pas) ni trop court (on n’effleure donc pas le sujet).

Un conseil : 45mn tous les jeudis. Le premier épisode est un débat, hautement philosophique et très bien documenté (sans être scientifiquement chiant), sur la meilleure façon (et la nécessité ?) d’être immortel. Même si le sujet ne vous parle pas directement, je recommande pour prendre conscience de la folie qui règne dans la Silicon Valley actuellement…

2. « NOUVELLE ECOLE »

Présenté par Antonin (qu’on ne présente plus), Nouvelle École est le podcast de ceux qui ont trouvé leur voie et qui peuvent aider Antonin à trouver la sienne … nan, Antonin, it’s a joke ! c’est pas sympa de ma part de dire ça ! d’autant que je l’adore ce garçon. Mais j’ai senti dans de très nombreuses interviews que les questions posées concernent directement des problématiques qu’il rencontre ou qu’il a rencontrées, en tout cas auxquelles il peut lui-même s’identifier.
Cela dit, il est gai, cultivé, et curieux et c’est déjà pas mal !

Un conseil : Merci Antonin pour l’épisode avec Yannick Agnel, …
et ceux avec Alice&Moi, Lisa Gachet, Solange te parle, Penelope Bagieu, Lauren Bastide, Charlotte Pudlowski, ou encore Morgane Sezalory, Mathilde Lacombe ou DeeDee.
Ah bah oui, tiens, ces sont les interviews de femmes que j’ai préférées, désolée …

Fabrice, père de deux filles, expose, analyse, questionne, investigue sur la relation  que les parents entretiennent avec leurs enfants, à différents âges de la vie, et particulièrement la relation père-fille d’ailleurs. Alors, bien sûr, je suis une fille et j’ai un père. Donc ça me parle. Mais dans l’absolu, c’est tout public : des pères bien sûr, des mères soucieuses de comprendre le point de vue des hommes, des ados pourquoi pas et des jeunes adultes qui se questionnent sur la parentalité.

Dans l’épisode du 16 avril, Fabrice est interviewé par ses deux filles. Mignon, mais j’ai lâché 29mn avant la fin (près d’une heure et demi de podcast c’est au dessus de mes forces), en revanche, de nombreux épisodes sont dignes d’une écoute attentive. Les expériences relatées sont enrichissantes et le ton des interviews est toujours positif.

Un conseil : En général format d’ 1 heure, 2 fois par mois, le lundi.
– L’épisode du 7 mai dans lequel Alain nous parle du rôle que la méditation a joué pour lui dans l’éducation de ses enfants.
– Le 17 juin, avec beaucoup de tendresse, Fabrice a amené 10 filles à parler de leur daron pour la fête des pères. Et c’était ultra touchant.

4. « VLAN »

Vlan est un podcast mené par Grégory. Chaque mardi, il interviewe des personnes éclairées et passionnées : chercheur, anthropologue, journaliste, marketers… pour prendre le pouls des évolutions de la société. Des invités ad hoc, des interviews bien menées, sans langue de bois. C’est exactement le format que j’apprécie. Beaucoup de sujets sérieux autour du marketing, de la stratégie de marché, des phénomènes comportementaux de consommation ou même des questions sociétales.

Un conseil : 30mn tous les mardis. Quelques épisodes qui m’ont plu :

  • Le Slow Web : vers une vision plus éthique d’internet
  • Mieux comprendre notre besoin de reconnexion à la nature
  • Comprendre la tendance des podcasts
  • ou encore, Le marketing manipule-t-il nos désirs ?

5. « BOUFFONS »

Guilhem, interviewer décontracté, découpe en deux parties son podcast autour de sujets culinaires, de bonnes adresses, d’histoires de familles (et souvent de business) autour de l’assiette. Plusieurs invités concourent à la réussite de ce format de 30mn, décidément la durée optimale à mon goût.

Un conseil : 30mn, tous les mercredis.
L’épisode « le nouveau vin » était très très instructif. J’ai appris plein de choses et peut-être même que ça conditionnera mes achats à l’avenir.
Pour tous ceux qui envisage la nourriture comme un véritable sujet, éthique, environnemental et même philosophique.

Chaque semaine, Guillaume (Monsieur Gallienne de la Comédie Française, que je kiffe et dont je ne me lasse pas du style inimitable) lit sur France Inter des extraits de romans et nous cultive le temps d’un bain de lecture. Faîtes couler de l’eau chaude dans la baignoire, placez quelques bougies, versez des huiles essentielles et assurez vous de bien fermer la porte. C’est parti ! Un bon moment pour se promener dans un roman (qui peut donner envie de le lire en entier).

Un conseil : 50mn tous les samedis. Episodes recommandés :

  • « Zadig ou la destinée » de Voltaire : une épopée contre la bêtise
  • « Les aventures de Tom Sawyer » : sur le chemin de la maturité
  • « L’éducation sentimentale » de Flaubert : avec Fanny Ardant
  • « Le désert des tartares » : le récit passionnant d’une quête impossible

J’ai aussi un petit SUPPLÉMENT pas dégueu pour vous :

OK je sais, placer « les couilles sur la table » juste après « ça peut pas faire de mal » c’est casse-gueule 😉 !

Mais ce podcast vaut vraiment la contorsion ! Il parle de masculinité, des hommes et de leur rôle autant que de leur fonctionnement.
2018 n’offre-t-il pas le contexte idéal pour se poser la question de la masculinité également ?
Seul hic : ce podcast est présenté par une fille !!! Il ne devait donc pas intégrer mon classement.
Victoire Tuaillon, journaliste indépendante, est rigolote, fraiche et dynamique, dans le ton autant que dans le fond. Elle cherche à savoir comment les hommes fonctionnent. Et ça, ça intéresse sûrement autant les femmes que les hommes eux-mêmes.
Elle a un débit cette Victoire ! Et en même temps, une vraie bonne diction. Elle vulgarise sans vulgarité et pose les bonnes questions.

Un conseil :  Ce podcast aide à voir les hommes autrement, votre homme, votre père, vos frères. Et si vous êtes maman de garçons petits ou plus grands, ça offre vraiment un autre éclairage sur leur rapport aux autres hommes, aux femmes ou à eux-mêmes.
J’ai commencé par le « portrait de Cédric, masculin singulier ». Emballée, j’ai enchaîné très vite avec «  la mort de l’humour sexiste ». Je vous recommande aussi « il n’y a pas de crise de la masculinité ».
Rendez-vous un jeudi sur 2. Bravo, j’en veux encore, encore, encore.

Avec tout ça, vous avez de quoi faire tout l’été.

En prime, je vous file un tuyau : j’ai craqué pour les écouteurs URBAN EARS, faciles à emporter partout, pour presque-pas-un-clou  (en ce moment à seulement 49€) !

Bonne écoute !

 

Credit Photos : URBAN EARS

Je partage

Je tweet

J’épingle

Je mail

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Tags

massa efficitur. fringilla felis ipsum consequat.